Construire un bassin hors sol

Le bassin hors sol est l’une des solutions les plus appropriées si l’on souhaite donner une petite touche d’esthétique à son jardin. Il est généralement utiliser pour concevoir les améliorations du paysage chez soi.

 

Les outils nécessaires

Construire un bassin hors sol

  • Une cuve métallique
  • Des palettes (pour les cuves fournies sans armature métallique)
  • 5 lames de parquets ou des planches de 2m de long, 2cm d’épaisseurs et 10cm de large.
  • Une scie
  • Des vis
  • Des clous
  • Un établi pliant
  • Une perceuse électrique
  • Des mousses bleues
  • Une pompe

 

Les diverses étapes à suivre pour construire un bassin hors sol

  1. On découpe à l’aide de la scie à métaux la cuve pour ensuite visser les lames de parquet contre les liteaux en se servant des boulons. Afin que l’habillage en bois qui entourera la cuve tienne correctement. Il faut penser à employer une tête plate sur les zones appropriées
  2. Il faut, pour éviter les vibrations du sol contre le bassin, installer une plaque de polystyrène d’une épaisseur de 4cm en-dessous de celui-ci. Ceci permet de faire en sorte que le bassin soit protégé contre le perçage dû aux cailloux. Ne surtout pas oublier de tenir compte de la capacité en eau du bassin en construction
  3. Maintenir en position les palettes contre la cuve par le biais de deux fils de clôtures raccordés à un tendeur. Les palettes feront office d’armature métallique pour les cuves qui en sont dépourvues

 

Bon à savoir : Pour ceux qui possèdent une bâche de bassin pas besoin de cuve puisque l’on peut remplacer celle-ci avec. Dans ce cas de figure, l’on pourra poser la bâche à l’intérieur de l’habillage constitué par les lames de parquets et liteaux. Remplir d’eau progressivement en éliminant les plis, puis fixer le surplus de la bâche en place à l’extérieur du bassin grâce à des vis.

 

  1. Remplir le bassin d’eau. S’assurer ensuite que les lames de l’habillage et les palettes qui se trouvent entre les lames et la cuve restent bien en équilibre. En cas de déformation, corriger avant de poursuivre la construction
  2. Commencer à visser en aménageant soigneusement des orifices, à des emplacements qui ne menacent pas l’intégrité de la cuve
  3. Construire le rebord de façon à ce qu’il soit résistant et démontable. Il doit être plat et former une légère pente en direction du bassin. Bloquer les lames de parquet pour les maintenir. Exploiter au besoin les palettes en y clouant les rebords pour garantir une bonne stabilité
  4. Commencer à penser aux aménagements. S’il s’agit de jardinières, souder les deux angles seulement sur l’angle droit. Pour le centre, assembler les planches de parquet et percer deux orifices aux extrémités. Poser ensuite l’assemblage sur les deux pointes préalablement fixer sur la planche du bassin afin d’emboîter les pointes de celui-ci dans les trous
  5. Passer de la peinture extérieure à bois sur l’ensemble de la structure. Les rebords et les faces extérieures des lames de parquet

 

La mise au point du système de filtration du bassin

Il ne faut pas oublier qu’un bassin hors sol, c’est une quantité considérable d’eau qui reste en stagnation continue. Il faut donc penser à mettre au point des méthodes de filtration de l’eau pour en garantir la salubrité. A présent que le bassin hors sol est construit, l’on peut prendre soin d’y ajouter des aménagements. On peut par exemple installer une fontaine, des pompes, etc.

 

  1. Pour ce qui est des pompes, on peut facilement se servir de bidons plastiques de 5L pour concevoir une pompe interne ou n’importe quel autre récipient de substitution que l’on remplira de mousse bleues afin de faciliter le filtrage mécanique des grosses algues. Avec une pompe immergée et en forçant le passage de l’eau à travers les bidons, l’on obtient un système de décantation efficace. Ne pas oublier de brancher les pompes et la fontaine sur une même prise pour plus de suivi
  2. Mettre une bâche de couleur pour cacher la cuve blanche et le bas de l’habillage et mettre des plaques de polystyrènes coincées dans les espaces creux des palettes dans le but d’éviter les changements de températures.

 

Bon à savoir : On peut planter des lentilles d’eau pour clarifier celle-ci et supprimer l’eau verte du bassin, ainsi que l’installation d’un système naturel de filtrage avec des plantes telles que les daphnies, des joncs, etc…

 

Quelques conseils pratiques

  • Ne laisser aucun pli sur la bâche au moment de remplir le bassin puisqu’il sera difficile d’enlever celle-ci une fois la capacité entière d’eau déversée dans le bassin.
  • Pour ceux qui désirent conserver la couleur originelle du bois, il suffit de le peindre avec une lasure incolore.
  • En ce qui concerne l’introduction des poissons, il est préférable de laisser le bassin sans y apporter la moindre assistance pendant trois à quatre (3 à 4) semaines au préalable afin que la vie microbienne s’y développe. Il y a toutefois la possibilité de raccourcir le processus à l’aide de plantes aquatiques.

 

Si par contre vous souhaitez de choisir pour un modèle de bassin semi-enterré, vous pourrez voir des modèles pratiques sur cette page.

 

Share Button
Share on Facebook1Tweet about this on TwitterShare on Google+0