Installation d’un chauffe-eau

L’installation d’un chauffe-eau est un impératif dans les régions froides. Mais même avec le plus grand soin, ils finissent par être remplacés. De nos jours, le chauffe-eau thermodynamique est conçu pour avoir une espérance de vie de 6 ou 12 ans. Heureusement, installer un chauffe-eau avec cumulus peut se faire par soi-même sans avoir besoin de l’assistance d’un professionnel.

 

Le Matériel

  • Un kit de chauffe-eau thermodynamique
  • Des chevilles adaptées au type de mur
  • Un escabeau
  • Une clé à molette
  • Un tournevis
  • Raccord diélectrique
  • Ruban d’étanchéité
  • Raccord flexible à olive de compression

 

Avant de commencer

La première précaution à prendre est de couper l’alimentation électrique. Ne pas rétablir l’électricité tant que l’installation n’est pas achevée, et que le réservoir n’est pas rempli d’eau. Autrement, on risque fort d’endommager la source de chaleur du chauffe-eau.

Fermer l’arrivée d’eau, et évacuer l’eau restante en ouvrant un robinet. A noter que les chauffe-eau sont généralement des appareils lourds. Leur manipulation demande donc un soin particulier. Prendre garde à ne pas se faire mal.

 

Choisir l’emplacement

Pour éviter que l’efficacité du chauffe-eau ne soit réduite, il faut choisir un emplacement qui permette de réduire la perte calorique de l’eau. Eviter donc les longs trajets en situant le chauffe-eau au plus près des besoins en eau chaude. Toutefois, une distance de sécurité prévue par le constructeur doit être respectée lors du choix de l’emplacement.  Ceci est particulièrement important dans le cas des chauffe-eau avec cumulus qui accumulent l’eau chaude.

Il est donc recommandé de placer son chauffe-eau en intérieur, exception faite du chauffe-eau solaire qui a un meilleur rendement en extérieur. A noter que dans ce cas, le chauffe-eau aura tendance à être éloigné des besoins. Ceci ne représente toutefois pas un problème

 

Le chevillage

Le chauffe-eau sera positionné sur le mur. Généralement en hauteur pour obtenir un meilleur rendement. Dans de telles circonstances, il est nécessaire d’aménager des supports extrêmement solides pour en supporter le poids.

Ainsi, il faut poser des chevilles dans le mur en prenant soin à choisir le type de cheville qui convient le mieux à son mur. Par exemple pour des murs ayant un épais revêtement, il faudra réaliser un chevillage suffisamment long pour prendre appui dans le mur et non sur son revêtement. Des vis en tire-fond sont généralement fournies dans le kit d’installation du chauffe-eau et permettent d’obtenir un bon ancrage.

 

La pose du chauffe-eau

Une fois que le chevillage a été fait, il faut poser le chauffe-eau sur les supports. En se faisant aider, soulever le chauffe-eau au-dessus des supports, et en le glissant lentement le long du mur, le laisser s’agencer sur les supports prévus à cet effet. Il ne reste ensuite qu’à serrer les fixations jusqu’à ce que la structure soit stable et inamovible.

 

Installation du dispositif de sécurité

Ce dispositif a pour fonction de laisser échapper une partie de l’eau chaude du cumulus, si la pression causée par la dilatation dépasse un certain seuil. Ce dispositif se place au niveau de l’arrivée d’eau froide. Il suffit de le raccorder en se servant de ruban d’étanchéité pour s’assurer qu’il n’y ait pas de fuites. Serrer convenablement. Le tuyau d’évacuation du dispositif est ensuite raccordé au conduit d’évacuation de l’eau par la même méthode.

Il est possible de lier le dispositif de sécurité à un raccord diélectrique qui permet de protéger contre la rouille. Le raccord est simplement vissé dans de tels cas.

 

Raccorder le chauffe-eau à l’eau

Le chauffe-eau thermodynamique est raccordé à l’arrivée d’eau froide à travers le groupe de sécurité, et ce grâce à un tuyau flexible. Ce tuyau équipé d’un joint sera raccordé par vissage. L’autre extrémité du tuyau peut être soudée, ou simplement raccordé avec une olive de compression.

Ensuite intervient le raccordement de la sortie d’eau chaude. Ici, le thermostat joue un grand rôle. En effet, les régulations en vigueur interdisent que de l’eau à plus de 50 degrés ne soit distribuée. Les chauffe-eau modernes disposent donc d’un thermostat qui permet de satisfaire cette exigence réglementaire. Le raccordement se fait entre la sortie d’eau chaude, et la canalisation d’eau froide qui va vers les besoins.

 

Raccorder le chauffe-eau à l’électricité

schema-chauffe-eauPour connecter le chauffe-eau à l’électricité, il suffit de soulever le capot en plastique, et de suivre les instructions du constructeur. La connexion est simple : la terre doit être reliée à la masse métallique de la structure du chauffe-eau, tandis que le neutre et la phase doivent être connectés à leurs bornes respectives. On referme ensuite le capot. L’équipement est généralement protégé des surtensions par un dispositif différentiel et un disjoncteur.

 

Cas du chauffe-eau solaire

Dans le cas du chauffe-eau solaire, il n’y a pas de réel raccordement à l’électricité. L’énergie employée pour chauffer l’eau dans le cumulus est directement fournie par le soleil. L’eau chaude a une tendance naturelle à monter, donc il est préférable que le chauffe-eau soit positionné au-dessus des capteurs de chaleur.

 

Vidéo tuto sur l’installation d’un chauffe-eau éléctrique :


 

* champs obligatoires

Share Button
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0