Installer un puits canadien

En partant du principe que la température sous terre, reste constante entre 8°C et 15°C tout au long de l’année, le puits canadien a exploité ce phénomène naturel pour pallier aux besoins de fraîcheur ou de chaleur de l’habitat.

Le puits canadien est plus précisément, un mécanisme de ventilation qui permet d’utiliser à bon escient, l’air se trouvant sous terre pour augmenter ou baisser la température ambiante d’un habitat, selon la saison (hiver / été).

Bien que ce mécanisme soit pratique et le concept, facile à comprendre, il faut tenir compte d’un certain nombre de paramètres et de facteurs pour envisager sa réalisation que l’on soit un bricoleur expérimenté, ou débutant.

 

1. Paramètres à prendre en compte

puits-canadien-geothermie

  • la localisation géographique: il est indiqué que les régions à fortes variations climatiques sont plus favorables à l’installation d’un puits canadien que les régions tempérées.
  • la nature du sol: elle doit être préalablement étudiée par un professionnel. Il réalisera de ce fait, une étude thermique en vue de constater la faisabilité de l’installation.
  • la surface extérieure disponible: en sachant que pour chauffer ou refroidir une maison convenablement, l’air doit rester dans le réseau de conduite pendant au moins 20 secondes, celui-ci doit s’étendre sur 30 à 50 m. Le terrain ou jardin doit de ce fait, être suffisamment grand (30 m2 au minimum).
  • la forme du circuit: elle peut être conçue en méandre, en boucle circulaire ou en pose droite.
  • la profondeur de la tranchée: il faut creuser une tranchée faisant entre 2 et 3 mètres de profondeur. L’idéal serait d’atteindre les 2,5 mètres ou 3 mètres car plus la tranchée est profonde, plus la température est constante et proche des 15°C.
  • le diamètre des tuyaux de la conduite : il ne doit pas faire plus de 20 cm pour que l’air puisse circuler correctement.
  • les matériaux: préferer des tuyaux en polyéthylène coextrudé alimentaire qui se s’avèrent solides (il est important d’acheter des tuyaux qui soient suffisamment résistants au poids de la terre qui les couvrira) et peu polluants (ils ne dégage pas de substances toxiques au fil du temps, contrairement aux tuyaux PVC qui peuvent relâcher des solvants ou des phtalates).
  • le budget: Pour installer un puits canadien, il faut prévoir entre 3000€ et 5000€ (parfois plus). Tout dépendra de la qualité des matériaux utilisés, de la longueur et de la complexité du dispositif, etc.

 

 

2. Grandes étapes d’installation

Installation extérieure

1. Creuser la tranchée

La tranchée devra être creusée avec une pelle mécanique. Comme mentionné précédemment, elle devra respecter une forme (méandre, boucle, ou droite selon la disposition de l’espace à aménager), une certaine longueur (entre 30 et 50 mètres) et une certaine profondeur (entre 2 et 3 mètres).

2. Installer le collecteur

Les tuyaux doivent être raccordés entre eux en suivant le schéma adopté, tronçon par tronçon, au fond de la tranchée.

A ce propos, il est conseillé d’éviter au maximum les raccordements avec des coudes pour garantir une meilleure fluidité de l’air.

Pour couper les tuyaux l’on peut se munir d’un coupe-tuyau, puis nettoyer chaque extrémité avec du papier à poncer.

Note: la pente entre la borne de prise d’air et l’entrée de la maison doit être inclinée à 2% pour permettre une bonne évacuation des condensats.

3. Installer la borne de prise d’air

Dans un premier temps, il faudra positionner un tuyau vertical atteignant la profondeur du collecteur et le raccorder à celui-ci.

Puis, s’ensuivra la mise en place d’un socle en béton où il sera question de bien faire dépasser le tuyau (nouvellement placé) de 20 à 40 cm du socle.

Une fois cette tâche accomplie, il faudra placer le filtre à air (qui aura pour fonction de prévenir l’encrassement du collecteur) avant d’emboîter la coiffe amovible au tuyau.

Pour garantir une étanchéité parfaite entre le collecteur et la borne de prise d’air l’on peut placer un manchon entre les deux liaisons ou alors, les recouvrir de sable à la main.

Installation intérieure

Il faudra réaliser une traversée de mur sous la maison afin de permettre au tuyau de sortie (collecteur) d’atteindre l’intérieur de celle-ci.

Pour être guidée au niveau des différents raccordements, se conférer à l’illustration du dispositif suivant :

1. Installer et raccorder l’entrée d’air neuf et le tuyau du puits canadien

L’entrée d’air neuf doit être placée à 1m10 du sol et être reliée au by-pass, système destiné à court-circuiter le puits canadien, lui-même relié au système de ventilation VMC simple ou double flux.

En dernière position, il faudra relier le tuyau d’arrivée du puits au système de ventilation.

2. Remblayer les tranchées

Avant de remblayer les tranchées, il y aura lieu de vérifier l’étanchéité de l’installation en effectuant une mise sous pression (exigence de la norme NF EN 1610).

L’on pourra ensuite, remblayer les tranchées avec du sable mais il faudra penser à placer entre temps, un grillage avertisseur à environ 30 cm au-dessous du niveau du sol, avant de finir le remblayage avec la terre des fouilles.

3. Entretien

  • Bouche d’entrée d’air neuf : nettoyer régulièrement à l’eau et au savon le filtre et penser à le changer lorsqu’il commencera à montrer des signes d’usure.
  • Le siphon : nettoyer à l’eau savonneuse pour retirer la saleté causée par les condensats.
  • Le conduit : nettoyer une à deux fois par an avec du sel d’argent.

 

Note: Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour obtenir toute l’aide nécessaire lors de l’installation, ou des conseils quant à l’entretien du puits canadien pour le maintenir en bon état. Le faire contrôler régulièrement est également indispensable, au risque de le voir exposé au radon (un gaz radioactif naturel présent dans le sol pouvant causer un cancer des poumons), surtout dans les zones à fort risques référencées par l’IRSN de France (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire).

 

Voici en vidéo, quelques explications supplémentaires sur le fonctionnement des puits canadiens:

 

* champs obligatoires

Share Button
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0