Peindre une porte

Changer le coloris d’une porte intérieure ne requiert pas beaucoup de temps, ni de grandes compétences, mais il incombe de prendre quelques précautions pour arriver à la démonter convenablement (notamment en s’équipant pour les circonstances).

Pour en savoir plus sur les étapes à suivre, le guide présenté ci-dessous explique comment peindre une porte en bois (ouverture classique) ou mélaminée (ouverture coulissante) :

 

Porte intérieure : Peindre une porte en bois

 

Matériel requis :

  • Un pied de biche
  • Une cale en bois
  • Un madrier ou des tréteaux
  • Une bâche plastique (à poser par terre sur son plan de travail)
  • Un tournevis
  • Du ruban de masquage
  • Un produit décapant (au besoin)
  • Du papier de verre à gros grains, à grains moyens, à grains fins
  • Un rouleau
  • Un plat à rouleau
  • Un pinceau
  • Un pot de peinture (de préférence acrylique)

 

Étapes à suivre:

 

1. Dégonder la porte

Peindre une porte(A noter que cette étape peut être facilitée avec l’assistance d’une deuxième personne, ou être effectuée par un artisan professionnel si l’on pense s’y méprendre).

Après avoir ouvert la porte de manière à ce qu’elle forme un angle de 90° (elle doit être perpendiculaire au mur), l’on dépose la cale en bois face à elle.

Puis, l’on positionne le pied de biche sous la porte, au-dessus de la cale.

Enfin, l’on marche légèrement sur le pied de biche pendant qu’une deuxième personne s’assure de tenir les deux côtés de la porte pour qu’elle ne tombe pas.

L’on saisit la porte pour la poser horizontalement sur le madrier ou les tréteaux.

Une fois posée sur le madrier, il faudra dévisser la poignée à l’aide d’un tournevis.

 

2. Poncer l’encadrement et la porte

Avant de procéder au ponçage de l’encadrement et de la porte en bois, il sera nécessaire de les décaper avec un produit adapté si ceux-ci sont déjà peints ou vernis.

Le ponçage de l’encadrement doit se faire avec du papier de verre à gros grains, et par la suite, avec du papier à grains moyens en vue d’obtenir une surface lisse sur laquelle la peinture pourra s’accrocher.

La porte devra elle aussi être poncée avec du papier abrasif à gros grains sur les chants et chaque face de celle-ci. Puis, il faudra répéter la même opération sur ces mêmes parties avec du papier de verre à grains moyens.

(NB: si la surface n’est pas assez lisse, l’on peut finaliser la phase ponçage avec du papier à grains fins autant sur l’encadrement que sur la porte).

 

Enfin, l’on peut utiliser un chiffon ou une éponge légèrement humidifiée pour se débarrasser des résidus causés par le ponçage (sur l’encadrement et la porte).

 

3. Peindre l’encadrement et la porte

Si le ponçage est satisfaisant, l’on appose sur les contours de l’encadrement, du ruban de masquage pour être sûr de ne pas dépasser la marge qui lui destinée. Puis, l’on peut commencer à passer une fine couche d’apprêt pour bois sur l’encadrement et toutes les surfaces de la porte. Quand la peinture d’apprêt aura séché, l’on pourra commencer à peindre à l’acrylique l’encadrement avec un pinceau, mais aussi les chants de la porte (toujours avec un pinceau), et enfin, chaque face de la porte avec un rouleau (une à deux couches de peinture acrylique maximum).

Quant aux paumelles, on peut décider de les peindre comme de ne pas les peindre (au choix).

Il est conseillé d’attendre plusieurs jours (4 à 5, voire une semaine) avant de remonter la porte, afin que la peinture puisse s’imprégner comme il faut.

 

4. Remonter la porte

On positionne à nouveau la porte perpendiculairement au mur à la recherche des demi-paumelles de l’encadrement. Une fois que les demi-paumelles de l’encadrement et celles de la porte se font face, l’on peut les emboîter ensemble: la porte en bois est ainsi remontée.

 

Porte intérieure: Peindre une porte coulissante

 

Matériel requis:

  • Une bâche plastique (à poser par terre sur son plan de travail)
  • Un tournevis
  • Du papier de verre à grains fins
  • Un rouleau
  • Un plat à rouleau
  • Une peinture d’apprêt
  • Un pot de peinture (acrylique de préférence)

 

Étapes à suivre :

 

1. Démonter la porte

Une porte coulissante peut parfois s’avérer complexe à démonter. Certaines ont juste besoin d’être devisées par le bas ou par le haut, et d’être soulevées par le haut puis tirées par le bas. D’autres peuvent déroger à cette règle et peuvent causer plus d’ennuis à cause des rails. Dans ce cas de figure, il vaut mieux faire appel à un artisan professionnel pour qu’il puisse se pencher sur la monture de la porte.

Lorsque cette étape est franchie, l’on peut la poser sur une bâche plastique.

 

2. Poncer la porte

Sur une porte mélaminée, le papier de verre à grains fins sera de mise lors du ponçage. En raison de sa texture plastifiée (matériau fragile), il faudra effectuer de légers frottements pour créer une surface lisse, puis nettoyer les résidus du ponçage avec une éponge légèrement humidifiée ou/ et un chiffon sec. Puis la laisser sécher entièrement à l’air libre.

 

3. Peindre la porte

(Avant de commencer à la peindre, il faut passer une couche d’apprêt sur chaque face et laisser sécher).

Puis, avec un rouleau, il suffit de diriger ses mouvements du haut vers le bas pour peindre l’un des côtés de la porte coulissante (une couche acrylique peut suffire). Le jour suivant, l’on peut retourner la porte pour attaquer le côté verso.

 

4. Remonter la porte

Pour remonter une porte coulissante, il faut:

– Revisser les supports et les roulettes (au besoin)

– la pencher contre les rails du haut et la coincer dans la glissière du haut

– la maintenir droite de manière à la coincer dans les rails du bas.

 

 

Un tutoriel en vidéo qui explique en détails toutes les étapes de la peinture de porte :

 

* champs obligatoires
Share Button
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0