Poser un crepi exterieur

Le revêtement du mur de votre maison commence à donner des signes de fatigue ou alors vous souhaitez améliorer la protection de votre façade contre les intempéries ? Il vous faut faire ou refaire le crépi extérieur. Réaliser vous-même le crépi de votre maison nécessite une bonne préparation et de l’organisation comme pour ce qui touche aux travaux extérieurs importants. Il y en a pour plusieurs jours de travail, ne vous lancez pas à l’aveuglette. Ce guide pratique va vous y aider.

Qu’est ce que le crépi ?
Le crépi est un mélange de sable et de ciment qui permet de recouvrir un mur nu (de ciment ou de briques) pour lui donner une meilleure allure et le protéger contre la pluie, le vent.. C’est en fait enduit de finition pour la décoration extérieure de murs de votre maison.

Choisir son crépi
Pour bien crépir un mur, il convient d’abord de bien choisir le type de crépis que l’on veut appliquer (ne vous tromper pas non plus dans le choix de la couleur et si besoin faites un test sur un bout du mur de votre domicile avant d’appliquer le crépi sur toute la façade). Sachez par exemple qu’il existe du crépi extérieur isolant. Il y a aussi du crépis qui se pose par projection (avec une machine) mais nous aborderons ici uniquement l’application « manuelle » à la taloche ou au rouleau.

Suivant le revêtement de vos murs, leur état et votre situation géographique, vous pouvez vous orienter vers différents types de crépis :
– Si votre façade est en bon état, nous vous conseillons le crépi acrylique, qui se nettoie facilement avec de l’eau et reste économique.
– Si vos murs sont abimés, poreux ou humides, le crépi pliolite est préférable. Résistant, il n’y a pas besoin de se nettoyer, laissez juste la pluie le laver.
– Si votre façade présente de petites fissures, le crépi élastique vous permettra de cacher ces micro-trous et aspérités.

Obligations légales
Sachez que la pose d’un crépi faisant partie des travaux de ravalement de façades, vous êtes obligés de faire une déclaration préalable à la mairie de votre ville et d’obtenir une autorisation avant de vous lancer dans les travaux. Faites attention aussi si votre domicile est soumis à un règlement de copropriété.

Le matériel :
– Une échelle ou mieux, un échafaudage,
– Un nettoyeur haute pression (type Karcher),
– De l’anti-mousse,
– Un rouleau et un rouleau dit « nid d’abeille » ou une taloche,
– De lapeinture : une peinture « sous-couche », une peinture anti-humidité.

Précautions :
Laissez le temps aux différents produits d’agir et de sécher. Ne crépissez pas s’il fait moins de 10°C, s’il pleut, s’il gèle, ou s’il fait trop chaud. Commencez le matin et arrêtez 2 h avant le coucher du soleil. Commencez par le haut, en suivant au maximum les mouvements du soleil.

Préparation du mur avant de crépir

Nettoyez le mur avec le nettoyeur haute pression, sans toutefois dépasser les 60 bars de pression car cela abimerait votre mur. 24 heures après, retirez les clous éventuels et passez de l’antirouille. Si l’ancien revêtement s’effrite, passez le mur à la brosse. Enfin, passez le produit anti-mousse, sans le rincer. Laissez-le agir pendant 10 jours avant de passer à l’étape suivante : la sous-couche. Une fois votre sous-couche posée, laissez-la sécher pendant 24 heures.

Protéger votre chantier pour le crépi

Creusez une petite tranchée au pied de votre mur si possible, pour pouvoir crépir jusqu’en bas. Posez du scotch de peintre au bord des portes et fenêtres pour éviter les débordements, et protégez vos plantes à l’aide d’une bâche. Veillez à ce que rien ne gêne la stabilité de votre échelle pour pouvoir travailler en toute sécurité.

Poser du crépi au rouleau

1. Trempez votre rouleau dans le crépi, puis faites une bande verticale de haut en bas. Passez ensuite le rouleau perpendiculairement à cette bande sur toute la façade de votre maison pour obtenir une couche uniforme de 2 mm d’épaisseur.
2. A l’aide du rouleau de finition, ou dit « nid d’abeille », faîtes délicatement des bandes verticales, mais de bas en haut cette fois-ci. C’est cela qui donnera ce rendu particulier obtenu avec du crépis.

Poser du crépi à la taloche

1. A l’aide de la taloche, posez une couche uniforme de 2 mm d’épaisseur sur une surface d’1,50 m sur 1,50 m environ. Normalement, vous devez projeter votre enduit sur les murs avec des mouvements vifs pour une meilleure adhésion aux murs.
2. Toujours à l’aide de la taloche, repassez cette zone en faisait des mouvements circulaires, afin de donner de l’effet à votre crépi.

Que vous posiez votre crépi au rouleau ou à la taloche, laissez les 20 cm du bas libres, pour y passer une couche de peinture anti-humidité.

De façon générale, un pot de 15 kg coûtant en moyenne 10 à 20 € vous permettra de couvrir environ 8 m². Vous pouvez également faire votre crépi vous-même, mais la méthode de pose varie quelque peu.

Pensez à entretenir votre crépi une fois par an, en le nettoyant avec un Kärcher, et en appliquant un anti-mousse si besoin.

Une vidéo sur l’application du crépi:

Sur le net :
Types de crépis et techniques de pose

* champs obligatoires
Share Button
Share on Facebook2Tweet about this on TwitterShare on Google+0