Poser un parquet

Lorsque vous projetez de renouveler la déco de votre intérieur, n’oubliez pas votre sol. Bien souvent, cet aspect de l’intérieur est négligé au profit des murs, du mobilier,… Cependant, avec un beau parquet bien posé et bien en harmonie avec l’ensemble de la pièce, votre intérieur ne manquera pas de cachet, et même qu’il participe fortement à l’ambiance générale de votre pièce à vivre.

Résistant, agréable à vivre et facile d’entretien, le parquet représente aujourd’hui un atout de déco incontournable. Néanmoins, malgré que la pose d’un parquet flottant soit plutôt élémentaire à effectuer par soi-même, elle demande toutefois un minimum de technicité. Voici donc ce qu’il y a à savoir pour poser un parquet (flottant) comme un véritable professionnel.

Etape 1 : Votre matériel de base

Vous aurez besoin du matériel suivant pour réaliser la pose :

  • des lames de parquet,
  • une scie sauteuse dotée d’une lame à denture trempée pour coupes de parquets stratifiés,
  • une équerre de frappe (une équerre de 30 cm est conseillée pour plus de précision et pour faciliter la manipulation),
  • une équerre à tracer,
  • un bon marteau,
  • une cale de bois à frapper,
  • des cales de bois de 10 mm d’épaisseur,
  • une lime,
  • un crayon.

 

Etape 2 : La première règle à respecter

Avant toute pose, il est indispensable de vérifier que le sol à revêtir soit impeccablement propre, sec et que la surface soit bien plane. Il ne devrait y avoir aucune trace de colle, aucune trace de poussière, aucune once d’humidité,…

Etape 3 : La sous-couche phonique

Lorsque vous achetez vos lames de parquet stratifié, pensez à choisir celles qui comportent une sous-couche phonique intégrée. Cela afin de vous éviter l’achat de rouleaux de sous-couche, mais aussi cela vous épargnera de recouvrir deux fois le même sol.

Etape 4 : La pose de la première lame

Si la pièce est éclairée par une fenêtre, posez votre plancher selon le sens de la lumière. Dans le cas contraire, posez votre plancher dans le sens de la longueur. Lorsque vous vous êtes assuré que le sol est bien prêt, vous pourrez procéder à la pose de la première lame, une étape particulièrement primordiale pour la réussite de votre opération. Le sens de la pose trouvé, procédez comme suit :

  • posez la première lame de façon à ce que la languette soit contre le mur,
  • laissez au moins 8 mm entre le mur et la lame, pour les plinthes mais aussi en prévision d’une éventuelle dilatation du bois.

 
Astuce : Vous pourrez utiliser des cales pour compenser l’intervalle minimum de 8 mm entre le mur et les lames. L’idéal serait d’en mettre tous les 30 cm.

Etape 5 : La pose de la lame du bout de rangée

Le but sera d’ajuster la longueur de la dernière lame pour que celle-ci puisse se poser entre l’avant dernière rangée et le mur. Pour cela, voici comment procéder :

  • mettez la dernière lame à poser sur l’avant dernière,
  • posez-la à l’envers et languette contre le mur,
  • coupez la lame en prenant soin de laisser l’intervalle minimum de 8 mm entre le mur et la lame,
  • pointez au crayon les repères d’ajustage pour la découpe,
  • coupez la lame sur l’envers et dans le sens de la longueur pour éviter les éclats de bois pendant la coupe,
  • emboîtez la lame du bout de rangée en vous aidant de l’équerre de frappe,
  • commencez la rangée suivante avec la chute de la dernière lame posée.

 

Etape 6 : La pose des rangées suivantes

Poser un parquet
Lorsque vous aurez fini de placer la première rangée de lames, vérifiez qu’elle soit bien linéaire avant de poser la rangée suivante.

  • démarrez la seconde rangée avec le reste de la lame du bout de la rangée précédente,
  • présentez la seconde lame à la première, le côté de la coupe orienté vers le côté mur,
  • emboîtez cette lame dans celle précédente en la glissant à l’intérieur, orientée légèrement vers le haut,
  • plaquez ensuite vers le sol, elle devrait s’emboîter de façon automatique,
  • placez une cale entre cette lame et votre marteau,
  • tapez sur la cale pour bien répartir l’adhérence entre les lames,
  • procédez ainsi de suite jusqu’à la lame de bout de rangée.

Astuce : Afin d’obtenir un résultat agréablement esthétique, il est conseillé de décaler idéalement les joints de 30 cm, d’une rangée à une autre.

Etape 7 : Les obstacles

Il n’est pas rare que des obstacles entravent la pose de votre parquet. Vous devrez donc contourner ces obstacles en ajustant la forme de la lame correspondante. Pour cela, voici comment procéder :
Poser un parquet

  • présentez la lame « à obstacle »,
  • tracez des repères qui contourneront l’obstacle,
  • coupez sur l’envers et dans le sens de la longueur, toujours afin d’éviter les éclats de bois pendant la découpe,
  • utilisez une lime pour la finition de la coupe,
  • lorsque vous limez les bords de la découpe, bien appuyer pour descendre et remonter doucement pour limiter les éclats de bois.

 

Etape 8 : La pose des plinthes

Lorsque vous aurez fini de recouvrir toute la surface avec les lames de parquet, vous procèderez ensuite à la finition, soit la pose des plinthes. Encollées ou clouées au mur selon votre envie, ces plinthes viendront combler les espaces laissées par les cales. Vous enlèverez ces dernières, au fur et à mesure que vous fixerez les plinthes. Si vous aviez opté pour une fixation à la colle, n’oubliez pas d’enlever le surplus ou les traces de colle à l’aide d’un chiffon humide, pour parfaire le résultat.

Une vidéo pour poser un parquet flottant

Quelques liens et articles utiles :
Ce qu’il faut savoir avant de poser un parquet
Comment poser un parquet flottant ?
Pose d’un parquet flottant : les 5 erreurs à éviter

 

* champs obligatoires

Share Button
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0