Réaliser le démoussage d’une toiture

L’entretien d’une maison passe nécessairement par le nettoyage régulier de ses accessoires comme les portes, les fenêtres, la chaudière et autres. Mais il y a un élément important que l’on oublie souvent de mentionner ou d’entretenir. Un élément de la maison dont la fonction est d’abriter la demeure. Il s’agit du toit. Le nettoyage de toiture – ou démoussage – doit normalement être réalisé tous les ans. Ne serait-ce qu’une fois dans l’année. Les mousses, moisissures et champignons qui s’y développent sont susceptibles de compromettre l’intégrité de la structure, en particulier s’il s’agit d’un toit en tuile. Comment faut-il procéder ?

 

Le Matériel :

  • Une échelle (dépassant d’au moins un mètre la gouttière) ;
  • Un balai
  • Une brosse ;
  • Un pulvérisateur ;
  • Un pinceau ;
  • Un tuyau d’arrosage ;
  • Fongicide en quantité suffisante ;
  • Chaussures antidérapantes;
  • Un aspirateur-souffleur ;
  • Un produit minéralisant.

 

Avant de commencer

Ces éléments une fois réunis, vous pouvez commencer la procédure de nettoyage. D’abord s’agissant de la sécurité du nettoyeur lui-même. L’accent est mis essentiellement sur le type de chaussures que vous devez mettre pour monter sur la toiture. Ne vous imaginer en aucun moment chaussé de tennis de ville, de ballerines ou des baskets. Un toit en tuiles, lorsqu’il est mouillé, s’avère être très glissant. Donc le port de chaussures antidérapantes est impératif.

La montée sur le toit

Pour monter sur le toit, l’utilisation de l’échelle s’impose. Il vous faut une échelle assez longue pour dépasser de quelques longueurs la gouttière. Ainsi au moment de démousser, on  pourra y accéder sans se mettre en danger. L’échelle doit être installée de manière sure ou maintenue par une personne supplémentaire.

Il n’est pas superflu de s’équiper d’un harnais et de se fixer. Les chaussures antidérapantes devraient garantir une certaine sécurité, mais en cas de chute, le harnais permet de ne pas subir de traumatismes graves.

L’enlèvement de la poussière et des feuilles mortes

Il n’y a pas que la mousse et les moisissures qui salissent les toitures. Les déchets emportés par le vent, y participent aussi. Pour s’en débarrasser, il faut procéder comme le nettoyage en l’intérieur.  Un simple balayage peut suffire pour ôter les feuilles ; mais pour la poussière, il est préférable d’opter pour l’usage d’un aspirateur-souffleur afin de ne pas indisposer le voisinage immédiat.

Le traitement contre la mousse et la moisissure

Si la toiture est composée de tuiles en terre, ce nettoyage de toiture est obligatoire même si elle paraît propre. Les mousses, la moisissure et les champignons se développent rapidement dans ce type de corps poreux. A défaut de nettoyer, la toiture continuera à s’affaiblir. Une fois sur le toit et les gros déchets dégagés, le nettoyeur doit démousser à l’aide de fongicide. En fonction de la surface du toit et de l’importance de la mousse, on peut procéder avec un pulvérisateur. On en utilise souvent plus que prévu alors il faut en prévoir une bonne quantité.  Les fongicides ont un certain délai pour agir qui est souvent marqué sur la notice. Une fois ce délai écoulé, on peut procéder au lavage à l’eau de la toiture.

Le rinçage de la toiture

demoussage-toitureLe délai d’action écoulé, vous pouvez commencer le nettoyage à l’eau. Pour y arriver sans endommager la toiture en tuiles privilégier les jets de basse pression. Un jet trop puissant risquerait de soulever les tuiles mal fixées. Une autre possibilité est de le faire avec une brosse et un tuyau d’arrosage. Toutefois, si sur de petites surfaces des mousses persistent, rien n’exclut de se servir de la brosse dure, d’eau et d’huile de coude.

Les précautions d’après-rinçage

Les tuiles sont sensibles aux éléments externes. Donc après tous ces différents traitements, il est important d’hydrofuger les tuiles. Ceci permet à la fois de réduire le risque d’accumulation de l’humidité résultante du démoussage, mais également de ralentir, ne serait-ce qu’un peu, le développement de nouvelles mousses. Le produit se pulvérise aussi comme le traitement anti-mousse. Un autre rinçage s’opère 24 heures après.  Enfin, pour clore le démoussage, il est conseillé de passer un produit minéralisant.

 
Une vidéo sur le démoussage

Consulter cette vidéo pour voir le processus de démoussage en pratique :

 

* champs obligatoires
Share Button
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0