Savoir utiliser un multimètre

Le multimètre, un nom barbare qui ne vous dit rien, et pourtant un appareil si pratique ! A quoi cela ressemble-t-il ? A quoi cela sert-il ? Comment l’utiliser ? C’est à ces questions que nous allons répondre au travers de cet article, pour que vous y voyiez plus clair sur cet outil si complet.

Le multimètre : définition et usage
Un multimètre, c’est un petit boîtier muni d’un écran digital ou analogique. Il comporte plusieurs fils : un rouge que l’on branche sur la fiche de mesure et un noir (ou bleu) que l’on branche sur la fiche de masse ou de terre. Des pinces sont également présentes, qui servent à relier les fils au composant électrique que l’on souhaite mesurer. Le choix du calibre et de la nature de la mesure se fait par l’intermédiaire d’une molette ; pour connaître la mesure la plus précise, on commence par placer la molette sur la valeur la plus haute, puis on la descend cran par cran jusqu’à ce que l’appareil affiche « ol » (ol = overloaded), ce qui indique que l’appareil est saturé et que le calibre sélectionné est trop bas (la saturation signifie que la résistance mesurée est supérieure à la mesure sélectionnée par le calibre, qui lui correspond à la mesure maximale que l’appareil peut effectuer).

Un multimètre agit comme un tout en un en étant à la fois voltmètre, ampèremètre et ohmmètre : il permet de mesurer la tension (en volts), l’intensité (en amps) et la résistance (en ohms), que ce soit en courant continu (DC) ou en courant alternatif (AC). Ce sont les principales fonctionnalités d’un multimètre, bien qu’il existe de nombreuses autres fonctions selon le modèle que vous possédez (mode testeur de continuité pour tester un circuit dans son ensemble, mode testeur de diode, fréquencemètre, sonde thermocouple, pince ampèremètre). Lorsqu’un courant vient de secteur, il s’agit généralement de courant alternatif, et de courant continu lorsqu’il provient d’une pile ou d’une batterie.

Précautions :
Portez les Equipements de Protection Individuels (EPI) nécessaires : gants en caoutchouc avec coquilles de protection en cuir, lunettes de protection, vêtements en coton et bottes isolantes. Quelle que soit la mesure que vous souhaitez effectuer, prenez toujours la valeur la plus haute si vous ne connaissez pas la valeur fournie par le fabricant.

1. Mesure de la tension

Placez l’appareil en parallèle du composant dont vous souhaitez connaître la tension. Pour connaître la phase neutre d’une prise électrique, mesurez la tension alternative entre la terre et les plots de la prise. La position du neutre se trouve là où l’appareil affiche une tension nulle. Note importante : effectuez au préalable un test sur une source de tension sûre, testez la source, puis refaites un test sur la source de tension sûre.

2. Mesure de l’intensité

Effectuez un montage en série.

3. Mesure de la résistance

Même montage que pour la mesure de la tension, en prenant soin de bien isoler le composant dont vous souhaitez connaître la résistance.

4. Test de la continuité

Même montage que pour la mesure de l’intensité. Si le courant passe, l’appareil émet un son ; dans le cas contraire il reste silencieux.

On trouve des multimètres dans tous les bons magasins de bricolage, et à tous les prix (de 10 à 500 €). Selon le modèle, vous trouverez plus ou moins de fonctionnalités. Rappelez-vous seulement que l’affichage numérique est plus simple à lire que l’affichage analogique. Maintenant que vous avez percé les secrets du multimètre, il ne vous reste plus qu’à choisir le vôtre selon votre budget et l’utilisation que vous souhaitez en faire.

Vidéo expliquant comment utiliser un multimètre :

Liens utiles et articles complémentaires sur le multimètre:

Les différents types de multimètre : choisir le modèle adapté
Comprendre et décoder les données fournies par le multimètre

* champs obligatoires
Share Button
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0